lundi 20 novembre 2017

Message in a batik - Concours Art Textile




Créez une pièce d’art textile, à plat ou en volume, de 50cm de côté, sur le thème « Message in a Batik », envoyez la à TOKO ADA.





Sujet :
« Message in a batik » (Lettrage, calligraphie, enluminure, symbole, poésie, etc. interprétation libre du sujet)

Matériau :
Batik ou tissu indonésien inspiré du batik, tie and dye, lurik, pour tout ou une partie, mélanges bienvenus

Technique :
Libre (couture main ou machine, broderies, perles, tissage, peinture etc, tecnhiques mixtes bienvenues)

Format :
50 x 50cm, à plat ou en volume, cela peut être un coussin par exemple.

Date limite d’envoi des travaux : 1er février 2018

Date résultats :
10 février 2018, au vernissage de l’exposition pour les deux premiers prix et le 24 février à la fin de l’exposition, pour le prix du public.

Exposition prévue au Mas de Sainte Marguerite - Bd Pierre LOTI à La Garde (83 130), entre le 10 et le 24 février 2018

photo @ville de La Garde

Jury :
Monsieur et Madame TOKO ADA (Marianne et Budi GUNANTO) et Véronique PROSPERI
Véronique PROSPERI est une professionnelle du textile ; diplomée en stylisme et modélisme, riche d’une expérience de 5 ans en Indonésie en tant que consultante pour plusieurs sociétés, elle a enseigné le stylisme durant 3 ans à l’école Esmod Jakarta.

Prix :

Le premier prix récompensera la création la plus réussie selon des critères esthétiques et techniques. Il est doté de 12 coupons de tissu indonésien d’environ 1m x 2m, de 8 Fat quarter et d’un grand panier « baik » TOKO ADA.

Le second prix récompensera particulièrement l’originalité et la poésie de la création.
Il est doté de 5 coupons de tissu indonésien d’environ 1m x 2m, de 8 fat quarter et d’un panier « Biasa » TOKO ADA

Prix du public tiendra compte des votes des visiteurs de l’exposition et en partie des votes exprimés sur la page Facebook de Toko Ada.
Il est doté de deux coupons de tissu indonésien, de 8 fat quarter et d’un panier « Apa » TOKO ADA.


Vos créations sont confiées à TOKO ADA jusqu’au début du mois de mars 2018, et vous seront remises ou renvoyées par la poste à l’issue du concours. Prévoir une enveloppe timbrée ou une vignette de la Poste au même tarif que pour l’envoi.
Vous pourrez proposer vos créations à la vente le temps de l’exposition, il suffira de le mentionner dans le formulaire à remplir et à nous faire parvenir avec votre création.


Lors du salon Tendance Créatives à Bordeaux, nous avons eu la chance de voir l'exposition du Projet Patch
Voici quelques  photos parmi les centaines d’œuvres présentées, en espérant que cela saura vous inspirer et vous donner envie de vous lancer!









Tous les styles et les niveaux sont bienvenus!

Pour nourrir vos réflexions, vous trouverez sur ce blog des informations sur le batik javanais , ses différentes qualités (print, cap ou tulis), et des histoires cachées dans certains motifs ( parang, gurdo ou megamendung).

Pour trouver du tissu batik, rendez-vous sur internet via Toko Ada ou sur notre boutique Etsy, sur le marché de Noël de La Garde dans le Var jusqu'au 31 décembre, et chez nous!

Accueil à domicile sur rdv pendant la période du marché de Noël: 06 63 30 32 71
A vos ciseaux.... prêt? Cousez!

jeudi 2 février 2017

Motif batik: Mega Mendung

En ces rudes saisons -notre hiver est  celle des pluies en Indonésie- au dessus de la mer de Java, le ciel s'emplit de cumulo-nimbus géants qui proposent au rêveur un spectacle infini.


L'un des motifs classiques du batik javanais est visiblement descendu du ciel : le motif Mega Mendung.

http://tokoada.fr/accueil/94-batik-tulis-motif-mega-mendung-bleu.html


"Mega" signifie nuage en sanskrit, et "Mendung" évoque en indonésien l'accumulation des nuages avant la pluie. 
On utilise aussi le mot "mendung" pour décrire un visage empreint de tristesse.



Ce motif est étroitement lié à la ville de Cirebon, située à la limite du territoire de Java Ouest, vers Java Centre.
C'est une une ville à l'identité un peu particulière, où l'on ne parle ni javanais, ni soundanais comme à Java Ouest, mais le cirebonais, un mélange des langues voisines, avec son originalité propre. 


Cirebon se prononce "tchirébonne" et s'est autrefois orthographié "cheribon"


"Cirebon" pourrait venir du mot "Caruban" qui signifie mélange en javanais. 

Cette ville portuaire ouverte sur la mer de Java connait depuis des siècles une forte influence chinoise.

En témoigne l'exploration de l'épave de Cirebon, une des plus anciennes de la mer de Java.




On retrouve sur le frontispice  du Keraton Kasepuhan, l'un des palais de Cirebon, le motif Mega Mendung, dans sa version verticale plutôt qu'horizontale.





La mairie de Cirebon, remarquable bâtiment dans le plus pur style Art Déco, présente aussi le fameux motif sur son mur d'enceinte.


http://tokoada.fr/accueil/89-batik-tulis-motif-mega-mendung-framboise-et-rose.html

On reconnaît cette façon particulière de représenter les nuages dans d'anciennes peintures chinoises.
  
Peinture murale des grottes de Mogao, Dunhuang, province du Gansu, Chine

Cirebon est aussi l'une des portes de la pénétration  de l'Islam à Java à partir du XVème siècle, comme tout le Pasisir, la côte nord de Java.


http://tokoada.fr/accueil/90-batik-tulis-motif-mega-mendung-vert.html


 L'expansion de l'Islam à Java autour du XVème siècle est portée par les "Wali Songo", les neuf saints dont les tombeaux sont vénérés encore aujourd'hui.



Sharif Hidayatullah, connu sous le nom de Sunan Gunung Jati, est le deuxième sultan de Cirebon.

La légende raconte que pour donner une preuve d'amour à  sa femme, la princesse chinoise Ong Tien, fille de l'empereur de Chine, Sunan Gunung Jati fit imprimer sur un batik le motif Mega Mendung qu'il avait vu sur les céramiques chinoises, et le lui offrit le jour de leur mariage.




Les exégètes du batik  voient dans ce motif différents messages:


http://tokoada.fr/accueil/87-batik-tulis-motif-mega-mendung-noir-et-blanc.html



Ari Wulandari rapporte que les lignes du nuages qui se séparent, s'élargissent et se rejoignent, sont une représentation de la vie humaine, en constant changement: La naissance en un point, l'élargissement représentant l'apprentissage de la vie sociale, puis les lignes se rejoignant évoquent l'accomplissement de l'individu, et l'unification au tout pour revenir à son origine.



Selon Iwet Ramadhan, cette forme de nuage stylisé représente la situation d'un pays en paix, particulièrement s'il est nuancé avec 5 couches de couleurs. Il rappelle que "nuage" en mandarin signifie aussi "prospérité". 
Combiné avec le dessin d'une chauve-souris, l'idée de chance et de prospérité est accentuée.

A cela s'ajoute l'amour, l'espérance et la source de joie, symbolisme porté par la légende du cadeau du sultan à la princesse chinoise.

http://tokoada.fr/accueil/92-batik-tulis-motif-mega-mendung-rose.html

Il existe d'autres interprétations de ce motif, et de la même façon que l'on peut déceler des formes en observant le spectacle changeant du ciel nuageux, on peut imaginer encore d'autres messages cachés dans les courbes du motif Mega Megamendung.

Photo @Loïc Marchat


lundi 8 août 2016

Motif Gurdo


A l'occasion de l'anniversaire de Simone Veil, un hommage lui a été rendu sur les réseaux sociaux, illustré par cette photo:


Après m'être réjouie de voir cette femme politique admirée par une grande majorité de français, et surtout de françaises, porter avec une telle classe une chemise en batik indonésien, je me suis penchée sur le motif de ce batik pour en comprendre l'origine et la signification.

C'est un motif Gurdo, dérivé du mot Garuda, l'oiseau fabuleux de la mythologie Hindou, monture du dieu Vishnu.


La première compagnie aérienne indonésienne porte le nom de Garuda



Garuda est également l'emblème de l'Indonésie.

Bhinneka tunggal ika = L'unité dans la diversité

 

Le motif Gurdo stylise la représentation de l'oiseau Garuda.


Ekor = queue, Sayap = aile, Dubur = anus

D'après Iwet Ramadhan, auteur de "Cerita Batik" le motif Gurdo symbolise le pouvoir. Le message exprimé par ce motif est que le pouvoir ne signifie rien sans le support du peuple, on attend d'un dirigeant qu'il se souvienne en permanence que le pouvoir qu'il détient n'est qu'un mandat.




On ne peut que constater que Simone Veil fut bien inspirée dans le choix de cette chemise, ou imaginer qu'elle lui fut offerte par un fin connaisseur, en toute conscience.

Joko Widodo, actuel Président de la République Indonésienne




Alignement de présidents en batik sous l'oeil de Garuda







vendredi 28 août 2015

Le Joglo Marseillais



Le chant des cigales évoque en général le farniente estival, mais pour le travailleur saisonnier provençal ces stridulations  rythment une activité frénétique.


Nous avons présenté nos batiks sur la place publique; marché du matin, foires nocturnes, bazar, marchés créateur ou vente privées se sont enchaînés, et la réjouissante échéance du prochain voyage à Java s'est approchée.




Le premier pas du périple est un passage obligé par le Consulat indonésien à Marseille pour accomplir les formalités de visa.  De là nous avons fait un petit pas chassé pour admirer une curiosité locale, dont j'ai eu connaissance grâce à une belle rencontre tissée sur les réseaux sociaux, qui nous rapproche un peu plus de l'Indonésie.

Connaissez-vous le Théâtre du Centaure?
La compagnie se présente en ces termes:

"C’est exactement ce que Michel Foucault appelle une « hétérotopie », le lieu physique réel de réalisation d’une utopie. Un espace concret qui héberge l’imaginaire comme une cabane d’enfant, un espace à la fois mythique et réel.

Concrètement, le Théâtre du Centaure c’est une famille d’une dizaine d’équidés et d’humains qui ont construit ensemble un mode de vie et de création spécifique. Village, écuries, lieu de travail et de fabrique, où dix personnes et dix chevaux oeuvrent tous les jours à la réalisation d’une utopie."




Dans le 8ème arrondissement, au pied des collines, le village du Théâtre du Centaure est disposé en cercle autour d'une vaste cour: Chapiteau, écuries, roulottes d'habitation, et - rareté exotique - joglo javanais!




Le joglo est une maison traditionnelle javanaise en bois, caractérisée par une forme carrée, un toit à 4 pentes avec plusieurs inclinaisons sur chaque pan, et une structure particulière de la charpente.
Ici il s'agirait presque d'un simple pendopo, qui est une forme élémentaire de l'architecture classique javanaise : un toit soutenu par les piliers de bois, agencés comme un joglo, mais sans cloison extérieure. Le joglo/pendopo du Théâtre du Centaure, lui,  est fermé par de larges baies vitrées.
A l'origine, le pendopo est un lieu de rassemblement, d'audience, de spectacle dans les demeures des personnes de haut rang.



L'élément le plus remarquable est la partie centrale de la charpente maintenue par 4 piliers, les guru soko.



Cette partie centrale, Tumpang Sari, est composée d'un faisceau de bois sculptés s'élargissant vers le haut et lie l'ensemble de la charpente.
Les motifs en bas et moyen relief ont une symbolique renvoyant à la vie terrestre en général, et en rapport avec le statut social de son propriétaire.




Palais du Sultan de Yogyakarta





A l'extérieur le toit recouvre une terrasse en galerie tout autour du Joglo.


Pour cette construction, Camille et Manolo, principaux instigateurs de cette "hétérotopie", ont fait venir le bois de teck préparé depuis Java ainsi que des artisans indonésiens pour réaliser le montage.




Puis, pour harmoniser l'ensemble à cette note indonésienne, ils ont  également construit les écuries en bois de teck sculpté de Java.




Ces écuries sont un écrin à la mesure des magnifiques chevaux de la troupe du Théâtre du Centaure.

Lusitaniens, Frisons, Espagnols ou Portugais, les chevaux du Centaure sont des animaux choyés comme les stars le méritent.



Dans la chaleur accablante de cet après-midi de juillet, ils sont au calme, assoupis  dans leur box ventilé. Peu d'entre eux daignent laisser admirer leur port majestueux en sortant la tête vers la galerie qui longe les deux écuries, de part et d'autre du joglo. Mais il m'a suffit de croiser le regard d'Hydra, la seconde moitié de Manolo, concentré, fier, transperçant, pour comprendre que c'était un être sortant du commun, j'étais aussi intimidée que surprise par la forte présence de cet artiste.


 

Tout ici respire l'harmonie, l'ensemble est agencé avec une exigence esthétique stricte et cohérente, et l'impression générale, paisible et décontractée - particulièrement à cette heure de sieste estivale - renvoie à celle que m'ont laissé les palais javanais où les vastes cours sont animées doucement par d'impassibles gardes ratissant les feuilles mortes ou fumant une kretek sous un pendopo.





A présent, j'espère avoir la chance un beau jour de voir, sous le chapiteau du Théâtre du Centaure où dans un des lieux insolites qu'ils investissent lors de leurs performances,  ces acteurs, hommes et chevaux, réalisant leurs œuvres.



Mais avant cela nous devons accomplir un nouveau voyage à Java afin de renouveler notre offre et notre âme aussi!